jeudi 27 février 2020

Classement des écoles de samba 2020


Voici le classement des écoles de samba de Rio pour cette année.
La championne du carnaval est VIRADOURO ! Un titre bien mérité !

Classement des écoles de samba de Rio 2020
Les résultats sont souvent imprévisibles, et les pronostics vont bon train tant que les notes des juges n'ont pas été dévoilées. En effet, les notes peuvent être très proches, comme le montre le tableau des résultats. De plus les écoles qui sont montées du groupe d'accès l'année d'avant peuvent se retrouver en haut du classement. Chaque année les écoles s'investissent au maximum pour avoir le titre tant convoité.

Les 6 premières écoles du classement seront présentes au défilé des champions, le samedi qui suit la période du carnaval.

Cette année les deux écoles à la fin du classement vont changer de catégorie (et passer en série A) malheureusement.

L'école qui monte est IMPERATRIZ, grande gagnante de la série A.

Cette année PORTELA ne défilera pas au défilé des champions. Cela faisait longtemps que ce n'était pas arrivé. Ceci dit, la bateria a obtenu la note maximum donnée par chacun des 5 juges (10; 10; 10; 10; 10). Nous sommes à la fois déçus pour l'école et ravis pour la bateria de mestre Nilo Sergio !

mercredi 26 février 2020

Les défilés du carnaval

Défilé des grandes écoles

Il y a plusieurs types de défiles à Rio au moment du carnaval, dont le défilé au sambodrome qui est le plus grandiose et le plus connu. Douze écoles font partie de cette catégorie. Chaque année, à l'issue du concours, une de ces écoles descend dans la catégorie inférieure. L'école de la catégorie inférieure qui a fait le meilleur défilé monte dans cette catégorie.

Plus de 2500 personnes par école, toutes vêtues de magnifiques costumes, chantent, dansent ou jouent des percussions dans une avenue bordée de gradins en dur qui restent là toute l'année. De plus, chaque école dispose d'au moins 5 grands chars toujours impressionnants.

La bateria est composée de plus de 250 personnes, et le son est toujours aussi parfait qu'un orchestre symphonique.

C'est une chance de faire partie de cette aventure, et l'émotion est toujours grande lorsque la sirène qui annonce l'entrée de l'école dans le sambodrome retentit. C'est toujours la bateria qui entre en premier.


La bateria de Portela entre dans le sambodrome
 C'est un moment intense, plein d'émotions. Il ne faut penser qu'à donner le meilleur de soi, là dans l'heure qui va suivre, et ce jusqu'à la ligne d'arrivée ...

Défilés des petites écoles

Les "petites" écoles sont celles qui concourent pour aller dans la cour des grands. Elles défilent dans une avenue éloignée de la ville.

Certaines écoles cherchent des personnes motivées pour jouer dans leur bateria. Nous aimons nous y rendre pour défiler à leur côté.
A un moment je me suis retrouvée enrôlée dans une bateria. En un clin d’œil j'avais un petit chapeau sur la tête, un haut avec des manches jusqu'aux poignets, un pantalon bien large et des petits chaussons : j'étais déguisée en nordestino (habitant du nord-est du brésil).  
Tous les joueurs des grandes écoles se retrouvent ici pour le plaisir d'aider les petites écoles à devenir grandes.
Plus on joue, plus on a envie de jouer, et malgré la fatigue, nous défilons jusqu'au petit matin.

Les chars et les costumes sont moins extravagants que ceux des grandes écoles mais peuvent être tout aussi magnifiques. Il ne faut pas oublier que la meilleure de ces écoles passera au niveau supérieur.

Défilé des enfants 

C'est trop mignon. Tout est en miniature, à l'image des enfants. Ils défilent dans le sambodrome, avec des gradins à moitié remplis.
La petite reine de bateria, avec une vue sur les premiers gradins

La beauté des chars est identique à celle des grands mais en miniature.
Nous avons eu l'occasion de défiler avec eux pour les soutenir.

Défilé des Blocos

Excellent pour se divertir et jouer pour le plaisir. Les blocos sont des écoles de samba en devenir.

Mais souvent, ils ont de drôles de noms. Ils défilent dans les rues des différents quartiers, c'est le carnaval ! Beaucoup d'adultes sont déguisés, c'est très populaire ! 

mardi 25 février 2020

Le Bloco des gringos

Rio, au moment du carnaval, est un lieu magique pour les tous les amateurs de samba !

Cette année, nous avons participé au Bloco des gringos.

Les gringos, d'après ma compréhension, sont tous ceux qui viennent d'ailleurs. Et comme je le disais dans l'article précédent, ici on rencontre des sambistes venus de toute la planète et de tous les continents. Cela parait tout à fait incroyable, mais vrai. Nous avons rencontrés une bonne partie d'entre eux !

Le Bloco des gringos a réuni des sambistes avec pas moins de 22 pays représentés.

C'était très sympa. Nous avons eu le plaisir d'y participer. Avec trois journées de stages et de jeu, en totale immersion. Le plus difficile c'était de se lever tôt le matin pour commencer à 9h ou 10h, sachant qu'ici on vit plutôt la nuit. Mais une fois sur place on en profite à fond. 


Fin de la première matinée de stage


Le son de la bateria des gringos sonne bien. Ce sont les plus passionnés qui viennent ici. Et pour la plupart, ils sont chefs de batterie dans leur groupe. Cela crée des liens de partager la même passion et de se retrouver ensemble. 

Pour pratiquer le samba carioca il faut être sérieux, mais ne pas se prendre au sérieux. L'objectif est de reproduire le son du samba le mieux possible. Toute notre culture fait que nous allons toujours interpréter les choses à notre façon. Le samba est riche en détails, et bien souvent on fait parfois quelques raccourcis. Il n'y a rien de mieux que de venir à la source pour progresser !

Sur la photo de la fin de la première matinée de stage nous avons l'air bien studieux. Nous l'étions. 

Mais à la sortie du Bloco en public c'était la fête ! Le samba transmet la joie et la bonne humeur. Pour une fois un public brésilien regardait jouer et danser les gringos. Ils étaient ravis, et nous aussi ! Très bon public. Ils ne savaient pas que les gringos pouvaient jouer ainsi le samba.


Annonce du Bloco des gringos


Encore une fois, nous avons joué sous la pluie en fin d'après-midi. Décidément ! Et encore une fois, trempés mais heureux ! Après 20h la fête continuait encore.
Ah ! souvent les blocos ont des noms plutôt humoristiques. Les gringos sont plutôt comiques dans le choix de la description du Bloco dos gringos. Je ne peux pas en dire plus. ;o)

Quand nous sommes en mode apprentissage nous sommes sérieux, mais quand nous passons à la pratique, c'est la fête. C'est ça le samba.
En contraste avec la première photo, des photos plus festives sont de mise ! Bon, les photos c'est pas trop mon truc. C'est peut-être pour ça que j'écris. Elles sont juste là pour illustrer le texte, rien de plus.

L'ambiance est festive, les gringos sont identifiables par leur T-shirt vert


Après ça, nous n'avons qu'une seule envie, c'est de recommencer, ici ou ailleurs.



mercredi 5 février 2020

Rio de Janeiro 2020

Ça commence très fort !


Vendredi : bal de l'école PORTELA


Sitôt parachutés à Rio le vendredi (très tôt le matin), sitôt présents à la répétition de PORTELA ! (très tard le soir).


Thème PORTELA 2020: GUAJUPIA, une terre sans mal

Encore un peu endormie du voyage, je me réveille complètement dès les premières notes de la Bateria de Portela ! 
Ni les mots ni les vidéos ne peuvent expliquer cette sensation que j'éprouve : le son harmonieux des percussions me vont droit au cœur, et me transportent de joie. Quelle énergie ! Il faut le voir pour le croire.

Pendant les premières notes je reste toujours bouche bée, bien que familière des baterias des écoles de samba de Rio depuis quelques années. Et c'est toujours à ce moment-là que je comprends pourquoi je viens ici chaque année. Je retrouve aussi avec plaisir les copains sambistes venus de toute la planète, de tous les continents.

Et tout comme les copains sambistes, nous essayons de ramener cette énergie à la maison, pour patienter jusqu'à la prochaine saison.
Mais là nous venons juste d'arriver. C'est toujours sympa de garder un lien à travers ce blog, et de partager ce qui se passe ici : car j'avoue qu'il m'est difficile de garder cette expérience pour moi. 

Je prends mon instrument pour la répétition, et dès que je commence à jouer je ne ressens plus ni fatigue ni sommeil... Il ne reste que du positif ! C'est ça l'effet SAMBA ! :o)
C'est parti pour le carnaval de Rio 2020 :  il faut jouer, jouer, répéter et répéter jusqu'à jouer sans avoir besoin de réfléchir et sans la moindre hésitation. 

L'école concurrente invitée de ce vendredi est Unidos de Tijuca. La nuit passe vite, nous rentrons au lever du soleil.

Samedi : feijoada de PORTELA


Tous les mois, il y a la feijoada de l'école. C'est un moment de fête avec des concerts, et un public en  nombre venu pour manger une feijoada et passer un bon moment.

Vers la fin du concert de Leci Brandão, la bateria est invitée à monter sur scène. Point de protocole : nous nous mettons en place un peu dans le désordre, et nous attendons plus ou moins sagement notre tour. Plus ou moins sagement parce qu'il y en a toujours qui tapotent sur leurs instruments et qui se font gronder par les directeurs.

Photo prise côté scène : je m'occupe en attendant de jouer

Leci Brandao a reçu une médaille de Portela lors de cette soirée.
Et sur le site officiel de l'école, devinez qui on voit en arrière plan avec quelques personnes de la bateria en train de s'installer pendant la remise de la médaille (photo du site ci-dessous). 
Photo du site officiel, prise côté public - La bateria commence à s'installer

Après les festivités, la nuit n'est pas finie pour autant. L'école est invitée par une école concurrente : Mocidade Independante de Padre Miguel. Tout le monde monte donc dans le bus vers 1h du matin : la bateria, les danseuses avec leurs plumes, les porte-drapeaux, les baianas...

Arrivés sur place, Beija Flor, une autre école invitée elle aussi, s'apprête à faire son show. C'est toujours plaisant de voir les autres écoles, surtout quand leur Quadra (QG de l'école de samba) est loin du centre de Rio. Et bien entendu, nous nous intéressons beaucoup à la bateria.
Quand c'est notre tour de jouer, la nuit est bien avancée. Ça fait deux shows dans la même soirée !

Encore une fois, nous rentrons au lever du soleil.

Dimanche : répétition de rue de PORTELA


Cela fait trois jours de suite qu'on joue. Mais cette répétition-ci est de loin la plus mémorable !

Dès le premières notes la pluie s'est mise à bien tomber. Pas du genre crachin ! Non, non, une pluie bien dense qui "tombe" vraiment. Et ici, même s'il pleut le carnaval a lieu. La répétition ne peut pas être annulée, il est trop tard : tout le monde est prêt.

Après une minute à peine, nous sommes tous trempés. La seule chose à faire c'est de mettre les appareils électroniques dans des sacs étanches. La pluie d'été n'est pas froide, heureusement. J'ai l'impression de jouer sous la douche, les pieds dans l'eau !

Nous sommes arrivés à l'abri, trempés mais heureux ! Il n'y a qu'ici à Rio qu'on peut vivre des choses pareilles. En tout cas c'est amusant, ça sort de l'ordinaire.

C'est surréaliste ! Le plus étonnant dans tout ça, c'est que le public est nombreux et euphorique ! Quelle idée farfelue de nous suivre sous une pluie battante !

Là où il y a de l'eau, il y a de la vie ! 

Lien vers une vidéo Facebook (je ne sais pas si ça marche)

La pluie nous amène l'eau, si indispensable à la vie. J'y trouve un avantage : pas besoin de bouteille en plastique pour boire. Il suffit de sortir la langue, et en plus, cette eau-là a bon goût.

Certaines situations font trop rire, et font oublier le caractère habituellement très sérieux de la répétition de rue. Par exemple, ce n'est pas commun de voir un directeur arrêter de donner des consignes et courir à contre sens du défilé pour récupérer sa tong qu'il a perdue dès le premier virage.

La dernière fois que nous avons joué sous une pluie diluvienne, c'était en 2015 à la répétition technique au sambodrome. Souvenir mémorable ! En temps normal, personne ne resterait sous cette pluie. Et pourtant ce jour-là, toute l'école a défilé comme jamais, avec une cohésion et un bonheur indescriptibles.


Maintenant que j'ai joué deux fois sous une pluie torrentielle, je comprends bien le sens de la chanson : "I'm singing in the rain, lalalala.... Just singing and dancing in the rain... lalala ... and I'm happy again !"


jeudi 7 mars 2019

Classement des écoles de samba 2019

Le classement, déjà !

Classement des écoles de samba 2019 - Rio de Janeiro

Mangueira est l'école championne du carnaval 2019 ! La plus titrée des écoles de Rio de Janeiro après Portela. Justement, Portela est en quatrième position. Il faudra patienter quelques semaines avant de connaitre la justification par chaque juge des notes en dessous de 10. 

Les 6 premières écoles vont re-défiler samedi pour le défilé des champions. En revanche, les deux dernières écoles du classement vont descendre en série A.



L'école championne de la série A est Estacio de Sa, avec le retour de mestre Chuvisco ! Une grande victoire pour cette école qui fait partie des premières écoles de Rio (sur les murs de la quadra, on peut lire : "O berço do samba").

mercredi 6 mars 2019

Le défilé du carnaval de Rio 2019 avec Portela

Portela dans le sambodrome

Le défilé est déjà passé. Avec les répétitions, la visite dans les autres écoles, la fête dans les rues et les activités avec le groupe qui s'enchainent (sans compter les besoins en sommeil ;o)) le blog a un peu souffert. Mais l'envie de partager est encore plus forte !

Autrement que par des mots, la vidéo du défilé complet est déjà en ligne. La bateria est à partir de 29'30, avec la reine de bateria devant, et mestre Nilo aux commandes.


Que d'émotions ! Je chante la chanson de l'année à tue-tête par moments, tout en gardant la concentration maximale pour jouer.

Portelense !
Séance photos, juste avant d'entrer sur la piste
Blocodaqui dans les gradins
Après le défilé de Portela, c'était très sympa de rejoindre le groupe pour voir le défilé des autres écoles. Le bonheur se lit sur les visages, même après une nuit entière à admirer le passage des chars gigantesques au milieu de milliers de participants, tous merveilleusement costumés.

Blocodaqui dans les gradins, bien après le lever du soleil
Un hélicoptère effectue plusieurs rotations pour immortaliser une vue du ciel de chacune des parades généreusement colorées.
Le défilé de Portela 2019 - Vue du ciel
(crédit photo: Cesar Loureiro)

C'est difficile de trouver quelqu'un sur cette image !😜
 
Les résultats pour bientôt
A l'heure où j'écris ces lignes, nous allons partir pour la quadra rejoindre la famille portelense. C'est le jour de l'ouverture des enveloppes qui contiennent les notes des différents jurés (apuração en portuguais). Encore un moment de pure émotion. L'émission est retransmise dans la quadra, en direct du sambodrome, grâce à des écrans disposés à différents endroits pour que tout le monde puisse bien voir les résultats.

La concurrence est énorme entre les grandes écoles. 1/10ème de point peut faire toute la différence. Le suspens est maintenu presque jusqu'à la fin, tellement l'écart est minime. Il y a 9 critères, chaque critère est évalué par 4 juges, et ce pour 14 écoles cette année. Cela fait 504 notes à divulguer une par une.

Eh oui, je peux le répéter, encore et encore, nous allons vivre un moment riche en émotions !

Blocodaqui à Rio

Le blog était un peu au repos.

Et pour cause, les 20 personnes de Blocodaqui sont toutes arrivées à Rio ! C'est une grande première pour le groupe. Nous partageons des moments inoubliables, qui vont rester dans nos mémoires.

Portela est l'endroit incontournable de notre séjour !
Nous sommes très contents après un workshop mémorable avec mestre Nilo Sergio et son équipe.

Blocodaqui à Portela !
Cet aigle majestueux à l'entrée de la quadra de Portela est comme une invitation. Prendre une photo devient irrésistible. 

L'aigle est majestueux, de jour comme de nuit
Ok, allons-y !
Le jour du défilé approche, il faut choisir entre les différentes activités.
On ne peut pas tout faire !